• 0.jpg
  • 1.jpg
  • 2.jpg
  • 3.jpg
  • 4.jpg
  • 5.jpg
  • 6.jpg
  • 7.jpg
  • 8.jpg
  • 9.jpg
  • 10.jpg
  • 11.jpg

LA VALLEE DE LA HAUTE-BLEONE

 
bleone1

A 20 km au nord-est de Digne-les-Bains, une route étroite remonte le cours de la Bléone… Le spectacle saisissant des montagnes s’offre aux visiteurs comme un prélude aux grands espaces alpins alors que les essences et le soleil méditerranéens chantent les racines provençales de ce pays accueillant. Dominée par le Massif des Trois Evêchés, la vallée de la Haute-Bléone constitue un territoire étonnant doté d’un patrimoine géologique, botanique et faunistique exceptionnel. Ses richesses singulières en font une destination privilégiée pour les vacanciers amoureux de nature qui profitent de tous les aménagements conçus pour le développement du tourisme, également un lieu de création où des artistes de renom se sont investis plaçant la vallée sur le tracé de la route de l’art contemporain.
Mais la commune de Prads-Haute-Bléone est avant tout un lieu de vie. Et, si préserver l’environnement et l’authenticité du territoire demeure prioritaire, la volonté d’inscrire la commune dans une dynamique permettant de veiller à l’épanouissement des activités et des habitants s’avère un objectif permanent.





Constitué d’anciens villages, de hameaux et lieux dits, Prads-Haute-Bléone est ancré dans son histoire et doit son caractère unique à cette grande diversité.

PRADS

prads village

Le village de Prads est implanté dans la partie la plus large de la vallée, là où s’étageaient jadis d’abondantes prairies, les « pras » à l’origine de son nom. Aujourd’hui le village a conservé sa fonction de foyer central puisque s’y concentrent la vie administrative mais aussi les lieux de convivialité qui rassemblent et rythment les jours. On se retrouve au comptoir de l’auberge à l’heure de l’apéro, sous le poirier de la terrasse pour la belotte, sur le banc près de la fontaine pour attendre le boulanger ou au pied du vallon pour la partie de pétanque…


Altitude : 1050 m
Latitude : 44 129 851
Longitude : 6 440 996

 

BLEGIERS

blegierPremier village, à mi-chemin entre La Javie et Prads, Blégiers a pendant longtemps joui d’un rôle prépondérant sur le territoire. Village le plus important au XIXe siècle avec 572 âmes recensées en 1836, il accueillait encore le plus grand nombre d’élèves en 1860. C’est aussi en ce siècle que l’église fut reconstruite pour répondre aux besoins de la paroisse.
L’activité est aujourd’hui bien en retrait mais la vie toujours là et on continue de croiser les anciens près du vieux lavoir face à la bibliothèque de la commune qui y a élu domicile comme pour préserver un lieu d’échanges et de mémoire.

Altitude : 920 m
Latitude : 44 180 136
Longitude : 6 418 426

 

CHANOLLES

chanollesBlotti au pied de la montagne de Cheval Blanc, le hameau de Chanolles est totalement excentré sur la rive gauche de la Bléone. Intégré dans une nature à fort tempérament qui lui confère un charme plus sauvage le hameau connaît un climat austère qui intimide le soleil en hiver.
Sa situation entre les eaux de la Chanolette et le cours parfois impétueux de la Bléone lui ont permis de connaître un temps de gloire dans la vallée avec le développement d’une véritable production d’énergie hydro-électrique.

Altitude : 967 m
Latitude : 44 152 159
Longitude : 6 418 762

 

CHAVAILLES


chavaillesL'éloignement et la présence forte de l'environnement naturel restent la caractéristique première des ces terres reculées. L'accident survenu en 1837 a marqué à jamais la mémoire de cette ancienne succursale de Chanolles : une avalanche meurtrière emporta trois maisons et leurs 15 habitants. La solidarité et la pugnacité des villageois permirent de secourir 8 personnes dont un père et sa fille ensevelis pendant 23 jours !

Altitude : 1190 m
Latitude : 44 160 533
Longitude : 6 459 960
 

HEYRE

heyresAdossé à la montagne du Carton, Heyre fut construit 500 m à l'aplomb de la Bléone. Depuis l'ancienne église Saint-Roch le regard embrasse un panorama exceptionnel sondant le fond de la vallée et tous ses secrets sans toutefois distinguer les 22 virages qui autrefois dessinaient la route pour rejoindre Blégiers.
La vie s'est endormie soudainement au cours du siècle dernier abandonnant les maisons au vent, au soleil et aux pluies avant de renaître grâce à la volonté de quelques nouveaux propriétaires. Aujourd'hui on y accède par une piste tracée depuis Prads, une dizaine de maisons restaurées réaniment le cœur des anciennes pierres réhabilitant le charme provençal de ce site unique.

Altitude : 1180 m
Latitude : 44 188 604
Longitude : 6 426 315
 

LA FAVIERE

la favière2Ainsi baptisées parce que favorables à la culture des fèves, les terres de La Favière prolongeaient les prairies de la commune de Prads jusqu'à la ferme du Serre qui surplombe encore le village. Entre le Riou et l'embouchure du Bussing au hameau des Eaux Chaudes le village de la Favière semble être posté en dernier guet avant que le cours de la Bléone ne bifurque vers l'est pour contourner l'imposant massif de la Tête de l'Estrop.
Encore habité et en activité, le village conserve son âme et ses traditions. Ainsi l'animation bat encore son plein un soir de chaque été quand tous les habitants et vacanciers lèvent leur verre sous les étoiles du mois d'août.

Altitude : 1170 m
Latitude : 44 232 900
Longitude : 6 468 887
 

SAUMELONGE

saumelongeEn 1939 le chef-lieu du village de Mariaud est déplacé vers les hauteurs et transféré de Vière à Saumelonge. Alors que Vière comme les autres lieux de la commune, Piéfourcha, Limmerée, Les Adrech se sont ainsi peu à peu dépeuplés et éteints, Saumelonge est encore « habité ». En 1968, il ne restait que 19 habitants sur les 150 qui peuplaient l'ensemble de la commune en 1861 ! Aujourd'hui ce hameau à l'écart est maintenu en vie par le fil ténu d'une seule présence l'été, témoin pittoresque d'un passé qui s'éloigne mais dont la mémoire se ravive près du poêle entre récits de chasse, histoires de loups et arômes de génépi...

Altitude : 1520 m
Latitude : 44 264 379
Longitude : 6 456 871
 

TERCIER

tercierComme le pendant de Heyres grand ouvert à la vallée de la Haute Bléone, le hameau de Tercier est replié à l'ubac de la montagne du Carton dans l'ombre secrète de son histoire. Ici aussi les murs se redressent et les récits du passé conservés par les pierres se reconstruisent.
Sur un plateau en bordure du vallon de l'Aulne, face aux crêtes de la Chaux, entouré par les bois de la Colle et la forêt de Faillefeu où les ruines oubliées de l'ancienne abbatiale romane a constitué avec le temps un humus emprunt de mystère, le site offre une véritable plongée en pleine nature. Des trolles et narcisses sur les rives du torrent au printemps aux sanguins de l'automne les saisons égrènement leurs talents.

Altitude : 1320 m
Latitude : 44 200 912
Longitude : 6 452 407
 

CHAMPOURCIN

CHAMPOURCIN6

Le « Castrum Campi Ursini » devenu l'actuel Champourcin, désignait ainsi le premier domaine à l'entrée de la vallée, un km après le champ dit de la douane. Les belles constructions en pierre ainsi que la chapelle érigée sur la rive gauche de la Bléone témoignent des premiers temps de prospérité. Des souvenirs brillent encore dans les mémoires, les éclats du passé reposant en partie sur ceux du cristal de roche contenus dans ses montagnes...
Le hameau fut jadis une succursale du territoire de Chanolles puis absorbé par la commune de Blégiers. Aujourd'hui les terres familiales de Champourcin sont encore bien vivantes portées par la dynamique des générations.

Altitude : 860
Latitude : 44 167 183
Longitude : 6 386 790
 

LES COMBES


les-combesAu pied des crêtes des Fumeis, sur la rive droite de la Bléone, le hameau des Combes marque la limite septentrionale de l'ancienne commune de Blégiers.
Les quelques maisons sont isolées dans un décor de marne noire, paysage géologique caractéristique de la vallée. Ici, on approche les 1000 m et le chêne laisse place au pin sylvestre et au hêtre...
L'homme a gardé sa place dans cet environnement modelé par une nature qui dicte ses droits et impose ses lignes.

Altitude : 981
Latitude : 44 202 832
Longitude : 6 420 666
 

LES BLANCS

Oratoire 1253 42257Le hameau des Blancs avec celui de la Colle aujourd'hui déserté et l'ancien village de Chavailles constituaient auparavant une seule et même paroisse qui animait pieusement ces terres reculées. Aujourd'hui, très à l'écart de la vie et des circulations elles sont plus silencieuses...
Le site du « Bout des blancs » juste au dessus du hameau n'est pas sans évoquer cette situation extrême de « bout du monde ». En ce fond de vallée, tout nous rappelle que l'expérience de ces espaces est soumise au rôle prépondérant de la nature.

Altitude :
Latitude : 44 162 708
Longitude : 6 467 225 
 
logo


LA VALLEE DE LA HAUTE-BLEONE

 
bleone1

A 20 km au nord-est de Digne-les-Bains, une route étroite remonte le cours de la Bléone… Le spectacle saisissant des montagnes s’offre aux visiteurs comme un prélude aux grands espaces alpins alors que les essences et le soleil méditerranéens chantent les racines provençales de ce pays accueillant. Dominée par le Massif des Trois Evêchés, la vallée de la Haute-Bléone constitue un territoire étonnant doté d’un patrimoine géologique, botanique et faunistique exceptionnel. Ses richesses singulières en font une destination privilégiée pour les vacanciers amoureux de nature qui profitent de tous les aménagements conçus pour le développement du tourisme, également un lieu de création où des artistes de renom se sont investis plaçant la vallée sur le tracé de la route de l’art contemporain.
Mais la commune de Prads-Haute-Bléone est avant tout un lieu de vie. Et, si préserver l’environnement et l’authenticité du territoire demeure prioritaire, la volonté d’inscrire la commune dans une dynamique permettant de veiller à l’épanouissement des activités et des habitants s’avère un objectif permanent.





Constitué d’anciens villages, de hameaux et lieux dits, Prads-Haute-Bléone est ancré dans son histoire et doit son caractère unique à cette grande diversité.

PRADS

prads village

Le village de Prads est implanté dans la partie la plus large de la vallée, là où s’étageaient jadis d’abondantes prairies, les « pras » à l’origine de son nom. Aujourd’hui le village a conservé sa fonction de foyer central puisque s’y concentrent la vie administrative mais aussi les lieux de convivialité qui rassemblent et rythment les jours. On se retrouve au comptoir de l’auberge à l’heure de l’apéro, sous le poirier de la terrasse pour la belotte, sur le banc près de la fontaine pour attendre le boulanger ou au pied du vallon pour la partie de pétanque…


Altitude : 1050 m
Latitude : 44 129 851
Longitude : 6 440 996

 

BLEGIERS

blegierPremier village, à mi-chemin entre La Javie et Prads, Blégiers a pendant longtemps joui d’un rôle prépondérant sur le territoire. Village le plus important au XIXe siècle avec 572 âmes recensées en 1836, il accueillait encore le plus grand nombre d’élèves en 1860. C’est aussi en ce siècle que l’église fut reconstruite pour répondre aux besoins de la paroisse.
L’activité est aujourd’hui bien en retrait mais la vie toujours là et on continue de croiser les anciens près du vieux lavoir face à la bibliothèque de la commune qui y a élu domicile comme pour préserver un lieu d’échanges et de mémoire.

Altitude : 920 m
Latitude : 44 180 136
Longitude : 6 418 426

 

CHANOLLES

chanollesBlotti au pied de la montagne de Cheval Blanc, le hameau de Chanolles est totalement excentré sur la rive gauche de la Bléone. Intégré dans une nature à fort tempérament qui lui confère un charme plus sauvage le hameau connaît un climat austère qui intimide le soleil en hiver.
Sa situation entre les eaux de la Chanolette et le cours parfois impétueux de la Bléone lui ont permis de connaître un temps de gloire dans la vallée avec le développement d’une véritable production d’énergie hydro-électrique.

Altitude : 967 m
Latitude : 44 152 159
Longitude : 6 418 762

 

CHAVAILLES


chavaillesL'éloignement et la présence forte de l'environnement naturel restent la caractéristique première des ces terres reculées. L'accident survenu en 1837 a marqué à jamais la mémoire de cette ancienne succursale de Chanolles : une avalanche meurtrière emporta trois maisons et leurs 15 habitants. La solidarité et la pugnacité des villageois permirent de secourir 8 personnes dont un père et sa fille ensevelis pendant 23 jours !

Altitude : 1190 m
Latitude : 44 160 533
Longitude : 6 459 960
 

HEYRE

heyresAdossé à la montagne du Carton, Heyre fut construit 500 m à l'aplomb de la Bléone. Depuis l'ancienne église Saint-Roch le regard embrasse un panorama exceptionnel sondant le fond de la vallée et tous ses secrets sans toutefois distinguer les 22 virages qui autrefois dessinaient la route pour rejoindre Blégiers.
La vie s'est endormie soudainement au cours du siècle dernier abandonnant les maisons au vent, au soleil et aux pluies avant de renaître grâce à la volonté de quelques nouveaux propriétaires. Aujourd'hui on y accède par une piste tracée depuis Prads, une dizaine de maisons restaurées réaniment le cœur des anciennes pierres réhabilitant le charme provençal de ce site unique.

Altitude : 1180 m
Latitude : 44 188 604
Longitude : 6 426 315
 

LA FAVIERE

la favière2Ainsi baptisées parce que favorables à la culture des fèves, les terres de La Favière prolongeaient les prairies de la commune de Prads jusqu'à la ferme du Serre qui surplombe encore le village. Entre le Riou et l'embouchure du Bussing au hameau des Eaux Chaudes le village de la Favière semble être posté en dernier guet avant que le cours de la Bléone ne bifurque vers l'est pour contourner l'imposant massif de la Tête de l'Estrop.
Encore habité et en activité, le village conserve son âme et ses traditions. Ainsi l'animation bat encore son plein un soir de chaque été quand tous les habitants et vacanciers lèvent leur verre sous les étoiles du mois d'août.

Altitude : 1170 m
Latitude : 44 232 900
Longitude : 6 468 887
 

SAUMELONGE

saumelongeEn 1939 le chef-lieu du village de Mariaud est déplacé vers les hauteurs et transféré de Vière à Saumelonge. Alors que Vière comme les autres lieux de la commune, Piéfourcha, Limmerée, Les Adrech se sont ainsi peu à peu dépeuplés et éteints, Saumelonge est encore « habité ». En 1968, il ne restait que 19 habitants sur les 150 qui peuplaient l'ensemble de la commune en 1861 ! Aujourd'hui ce hameau à l'écart est maintenu en vie par le fil ténu d'une seule présence l'été, témoin pittoresque d'un passé qui s'éloigne mais dont la mémoire se ravive près du poêle entre récits de chasse, histoires de loups et arômes de génépi...

Altitude : 1520 m
Latitude : 44 264 379
Longitude : 6 456 871
 

TERCIER

tercierComme le pendant de Heyres grand ouvert à la vallée de la Haute Bléone, le hameau de Tercier est replié à l'ubac de la montagne du Carton dans l'ombre secrète de son histoire. Ici aussi les murs se redressent et les récits du passé conservés par les pierres se reconstruisent.
Sur un plateau en bordure du vallon de l'Aulne, face aux crêtes de la Chaux, entouré par les bois de la Colle et la forêt de Faillefeu où les ruines oubliées de l'ancienne abbatiale romane a constitué avec le temps un humus emprunt de mystère, le site offre une véritable plongée en pleine nature. Des trolles et narcisses sur les rives du torrent au printemps aux sanguins de l'automne les saisons égrènement leurs talents.

Altitude : 1320 m
Latitude : 44 200 912
Longitude : 6 452 407
 

CHAMPOURCIN

CHAMPOURCIN6

Le « Castrum Campi Ursini » devenu l'actuel Champourcin, désignait ainsi le premier domaine à l'entrée de la vallée, un km après le champ dit de la douane. Les belles constructions en pierre ainsi que la chapelle érigée sur la rive gauche de la Bléone témoignent des premiers temps de prospérité. Des souvenirs brillent encore dans les mémoires, les éclats du passé reposant en partie sur ceux du cristal de roche contenus dans ses montagnes...
Le hameau fut jadis une succursale du territoire de Chanolles puis absorbé par la commune de Blégiers. Aujourd'hui les terres familiales de Champourcin sont encore bien vivantes portées par la dynamique des générations.

Altitude : 860
Latitude : 44 167 183
Longitude : 6 386 790
 

LES COMBES


les-combesAu pied des crêtes des Fumeis, sur la rive droite de la Bléone, le hameau des Combes marque la limite septentrionale de l'ancienne commune de Blégiers.
Les quelques maisons sont isolées dans un décor de marne noire, paysage géologique caractéristique de la vallée. Ici, on approche les 1000 m et le chêne laisse place au pin sylvestre et au hêtre...
L'homme a gardé sa place dans cet environnement modelé par une nature qui dicte ses droits et impose ses lignes.

Altitude : 981
Latitude : 44 202 832
Longitude : 6 420 666
 

LES BLANCS

Oratoire 1253 42257Le hameau des Blancs avec celui de la Colle aujourd'hui déserté et l'ancien village de Chavailles constituaient auparavant une seule et même paroisse qui animait pieusement ces terres reculées. Aujourd'hui, très à l'écart de la vie et des circulations elles sont plus silencieuses...
Le site du « Bout des blancs » juste au dessus du hameau n'est pas sans évoquer cette situation extrême de « bout du monde ». En ce fond de vallée, tout nous rappelle que l'expérience de ces espaces est soumise au rôle prépondérant de la nature.

Altitude :
Latitude : 44 162 708
Longitude : 6 467 225